Quelles sont les techniques pour bluffer au poker ?

Vous pouvez toujours gagner au poker, peu importe la valeur des cartes que vous avez en main. C’est loin d’être un jeu de chance, car un joueur avec de mauvaises cartes peut gagner gros qu’un jour avec d’excellentes mains. C’est un jeu où tous les sens doivent être réveillés et il en faut toute une stratégie pour toucher le pot. Tous les joueurs aussi bien professionnels qu’amateurs savent bien que le bluff est une meilleure technique pour le remporter si on le maîtrise bien. Voici quelques techniques qui existent pour bluffer au poker, gracieuseté de David Guay d’Until I’m Done.

L’art de bluffer au poker

Il faut noter qu’il y a deux types de bluff en poker. La première et aussi la plus connue consiste à surjouer sa main. Lorsqu’on a la mauvaise carte, il faut jouer les dures pour faire coucher les adversaires, le plus vite possible. La seconde s’agit de sousjouer sa main. Le fait d’avoir une bonne main ne vous pousse pas à vous précipiter, il faut savoir jouer le jeu pour accaparer plus de pot puisque vous savez que vous allez gagner. Maîtriser les deux est nécessaire.

Les techniques les plus connues

Pour les bluffs courants, on distingue le vol de blindes. Si vous avez de mauvaises cartes, vous devez miser sur les relances, il faut en faire autant de fois pour remporter les blindes. Par contre, il faut changer de manœuvre quand vous rejouer avec les mêmes personnes, car ils comprendront dès la première relance. Il y a aussi la continuation du Bet qui s’applique lorsque vous avez une main correcte pour relancer le flop et continuer à relancer le préflop pour vous affirmer être en position de force même si c’est le cas contraire.

Contrôler le langage corporel

La base de la réussite d’une technique de bluff est l’image que vous donnez. Peu importe la main que vous avez, il faut rester indifférent pour ne pas creuser sa tombe. Les joueurs changent parfois de comportement de manière inconsciente quand ses cartes sont prometteuses ou quand ils n’ont rien. Il faut au contraire afficher de façon naturelle l’image correspondant à la technique appliquée tout en observant aussi le comportement de l’adversaire.